ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
ENFANTS DU FOYER MAGONE - ABIDJAN  
 
 
Rubriques

Liens

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Qui est saint Dominique SAVIO?

 
 

LA VIE DE DOMINIQUE SAVIO
 
(1842–1857)
 
 
La sainteté dans le quotidien.
 
 
Une radieuse enfance (1842–1854) 
 
Dominique SAVIO est issu d’un jeune couple d’ouvriers ruraux. 
Son papa, Charles est forgeron et sa maman, Rose Brigitte est couturière. SAVIO est né le samedi, 2 avril 1842 à Riva près de Chieri en Italie et fut baptisé le même jour. 
En faisant le ménage, en tirant l’aiguille, Brigitte répétait à son fils les prières du matin et du soir. À 4 ans, il les récitait déjà tout seul, et parfois il s’isolait dans un coin pour prier seul. A 5 ans, il aime servir à l’autel dans l’église de son village, et de très bonne heure chaque matin.  
 
Le pacte d’amitié. 
 
Dominique reçut la première communion à sept ans, en 1849. 
Il prit à cette occasion quatre résolutions qui sont le résumé de sa sainteté : 
- je me confesserai et communierai souvent, 
- je sanctifierai le jour du Seigneur, 
- mes amis seront Jésus et Marie, 
- et la mort mais pas de péchés.  
 
L’adolescence chez Don Bosco (1854–1857) 
 
Don Bosco avait accepté de former et guider Dominique de deux façons. 
 
D’abord à travers l’action de l’Oratoire (un milieu de foi vive, de piété et de grâce, milieu de rude travail et d’austère pauvreté, et pourtant milieu de joie, d’allégresse et de belles manières, en esprit de famille). 
 
Ensuite par la formation personnalisée grâce aux sacrements et à la direction spirituelle. Don Bosco l’amena à la communion quotidienne et à la confession hebdomadaire. A la suite des conseils de Don Bosco, la pénitence de Dominique fut l’accomplissement parfait de son devoir d’élève, sa pureté rigoureuse et sa charité quotidienne envers ses camarades. Devant l’adversité, il ne se plaignait jamais parce qu’il avait les yeux fixés sur le Christ crucifié. 
 
Remarquons surtout la joie de Dominique. Ce dernier trait fait toute sa vie un temps de Pâques. Il était joyeux, d’une joie simple, sereine, constante, entraînante, et qui se maintient héroïquement même aux heures de souffrance. Il disait à un ami : "Ici, nous faisons consister la sainteté à nous maintenir très joyeux … Notre mot d’ordre est ‘Servez le Seigneur dans la joie'" Cette joie se trouve dans la fidélité au Seigneur.  
 
Dominique quitta l’Oratoire, à cause de son état de santé, le 1er mars 1857 pour retourner chez ses parents où il mourut le 9 mars 1857 à l’âge de quinze ans. "Il mourut en riant, avec un air de paradis".  
 
Chers chrétiens et chrétiennes, imitons Saint Dominique SAVIO pour vivre la sainteté dans le quotidien à travers nos activités ordinaires.  
 
Saint Dominique Savio, prie pour nous tes amis !
 
 
 
Les voix des enfants nous interpellent en ce jour 
 
 

 

(c) Enfants du Foyer Magone - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 1.01.2008
- Déjà 9586 visites sur ce site!